×

L’Evolution du Golf

L’Evolution du Golf

Généralités : Pour jouer au golf, avec un fer ou un driver, on part d’une position Stato-Dynamique en vue d’une action en mouvement allant vers la frappe de la balle. Celle-ci repose au sol, ou est surélevée sur un support que l’on appelle un tee. Pour ce faire, il a fallut adopter et adapter, une certaine posture et une action globale, capable de synchroniser et de coordonner toutes les zones et les segments corporels, en vue de frapper la balle en direction de la cible, pour lui donner de la distance, de la vitesse, de la hauteur, des effets de trajectoires, en fonction de la longueur à parcourir du départ à l’arrivée sur le green, sans parler des obstacles et autres à éviter ou à contourner. Pour mieux comprendre cette évolution, du swing, du matériel, des terrains, des critères physiques, il faut remonter au moins au XVI -ème à la naissance du golf.  

Il est dit, et l’on peut considérer qu’au XVI -ème vers 1774, que la pratique du golf est née en Ecosse et fût joué sur les côtes Atlantiques sans réelles limites. D’autres diront que les Néerlandais en seraient aussi à l’origine, mais il faut savoir aussi, qu’en France se pratiquait le jeu de la Soul, en Italie le Pal mall étaient aussi des jeux similaires d’actualité. Les Grecs et les Egyptiens pratiquaient depuis plus longtemps ce type d’activités sans doute sous un autre angle.   Cependant, le Graal revient à l’Ecosse. Une congrégation appelée La Compagnie des golfeurs d’Edimbourg implantée en Ecosse à Murreyfield qui en 1774 rédigeront les premières règles du jeu de golf. Dix ans plus tard, une assemblée se réuni à Saint-Andrews et deviendra le royal Saint-Andrews Golf Club. Il énoncera les règles du golf et deviendra l’instance Européenne en matière de législation, et dans le monde entier. De nos jours une autre institution des règles existe sur le continent Américain appelé l’USGA.  C’est vers 1650 qu’apparu le premier club de golf, fabriqué en bois il ressemblait à une crosse, le manche était assez gros et lourd, la balle était aussi fabriquée en bois. Ce qui rendait le swing très difficile et compliqué pour envoyer la balle loin et en hauteur avec précision. Donc la technique du jeu est assez limitée. Les distances maximales atteignaient les 150 mètres, ce qui était une belle performance souvent réalisée par des joueurs puissants. Cependant la balle roulait beaucoup plus qu’elle ne pouvait voler.  

le mouvement du swing ne peut qu’évoluer. Le swing se traduit par définition : A partir d’une posture Stato-dynamique face à une balle reposant au sol ou surélevée sur un tee, est de créer une action dynamique nécessitant un mouvement circulaire en vue du projeter par les mains l’extrémité du club (la tête) au contact percutant de la balle pour la faire partir dans une direction bien définie.   Pour ce faire, il a fallu trouver une position du corps et une organisation autour de la balle qui repose au sol ou sur un tee, et quant à savoir aussi à quel endroit elle doit reposer par rapport au club choisi en fonction de la situation. 

le swing avec le driver

Cette position implique tout l’ensemble du corps, et plus particulièrement le haut du corps en commençant par les deux mains associées au club, dont les poignets assurent la mobilité. Les avants bras par les coudes aux bras favorisant la flexion et l’extension, mais aussi l’activité de la pronosupination, et les épaules permettant par ses degrés de liberté du mouvement, l’élévation, la flexion, l’extension, la rotation interne et externe, la circumduction etc. C’est la partie centrale de la frappe de la balle, ce qui est commun à toutes les activités de frappe de balle : sport de raquettes, hand-ball, volley-ball, football, base-ball, etc.  La partie torse, hanches jambes favoriseront et renforceront l’optimisation de l’ensemble de la frappe. 

Partager :

Laisser un commentaire