×

Mieux comprendre les Etapes du Swing

Mieux comprendre les Etapes du Swing

Le swing par définition est ou désigne, une manière d’être en terme de musique et de danse (jazz) reconnu à travers une qualité rythmique liée au balancement du corps. Au golf le swing est de donner un mouvement au corps, pour frapper une balle avec un club. Ce mouvement appelé swing, d’un point de vu spécifique au golf, il se réalise en une seule action que nous allons séquencer pour mieux comprendre les mécanismes qui le compose. Avec le Driver ou un fer, le swing est un mouvement qui doit faire intervenir tous les segment distaux et proximaux combinés par l’action du haut du corps ( ceinture scapulaire, tronc, bras, avants bras, mains) synchronisé avec le bas du corps( ceinture pelvienne, hanches, jambes, pieds).

Le contenu du swing :

Il est certainement facile d’analyser une cinématique du swing à travers une image où une vidéo, ce qui certes donne des idées des différents mouvements, mais c’est loin d’être suffisant. Il est indispensable d’en reconnaître les différentes phases d’actions, les causes et les origines qui les produisent. Non seulement un swing doit se structurer pour répondre à une action, et pour ce faire, vous devez être capable de l’identifier physiquement dans le « temps et l’espace », que nous étudierons dans un prochain chapitre. On peut donc imaginer 4 phases indispensables pour construire et structurer son swing.

PHASE 1 : LA POSITION A L’ADRESSE DEVANT LA BALLE

Comme le départ dans des starting-blocks , cette position à l’adresse porte bien son nom. C’est la phase d’ajustement entre le corps, le club et la balle, tant sur l’attitude corporelle (hauteur, inclinaisons, angles, équilibre dynamique etc…) que technique (position du club dans les mains, au sol, derrière la balle, inclinaison, par rapport au corps, zone de passage…) bien entendu, en fonction du profil du club et du coup à jouer. Cette phase relève d’une position géométrique qui permet d’optimiser l’ensemble des critères techniques du jeu et physiques lié à la phase 2 qui sera le démarrage. C’est la base fondamentale qu’il faut maîtriser à la perfection, n’oubliez pas que tout est basé sur l’adresse et la précision. PHASE 2 : LA PRISE DE L’ÉLAN OU LE BACK-SWING

L’objectif du back-swing, ou de la prise d’élan est tout simplement d’augmenter progressivement la vitesse en charge potentielle d’énergie ou de force, tout en ajustant le club dans l’espace avec précision d’où (plan de swing, chemin de club…), jusqu’à l’armement qui précédera la transition vers le changement de sens en vue d’aller frapper la balle. Ce mouvement doit se réaliser dans le temps et l’espace-temps (nous verrons comment procéder sur le terrain). Le back-swing consiste à accumuler à chaque segment « de l’énergie potentielle » et de les organiser dans le but de former une chaîne afin d’optimiser le transfert de cette énergie au profit d’obtenir la vitesse maximale avec le driver lors de la phase 3 qui sera le retour vers la frappe de la balle. PHASE 3 : LE DOWN SWING OU DESCENTE VERS LA FRAPPE DE LA BALLE Le down swing ou retour vers la frappe de la balle: c’est la transmission des forces du corps à la balle par les mains et le club. Cette action résulte de l’organisation des segments distaux et proximaux, pour optimiser le transfert d’énergie cinétique, pour obtenir la vitesse maximale lors de la frappe de la balle, ce qui nécessite une très bonne gestion de la coordination, et de la synchronisation du haut et du bas du corps.

LES DRIVERS

PHASE 4 : LA SORTIE DE ZONE VERS LA FIN DU SWING

Il est indispensable lors du Down-swing, d’assurer l’ajustement du club lors de la frappe à haute vitesse dans la zone, ce qui entraîne forcément des contraintes, il n’en demeure pas moins important de prolonger cette frappe, pour sortir de cette zone de frappe, en rotation externe à gauche ou à droite. Souvent les joueurs ont une fâcheuse tendance à relâcher leur swing au son du coup, alors que ce n’est que le début de la frappe. Ce qui entraîne souvent une perte de l’équilibre vers l’arrière et des conséquences pour les trajectoires des balles.

Finish swing

Bien entendu l’idée de penser qu’un mouvement sera le même et répétitif, est souvent une illusion. Car tout simplement, la diversité et les degrés de liberté des mouvements sont incontrôlables, seule la compensation permet d’obtenir une forme de mouvement, tout en contrôlant la partie centrale qui reste l’équilibre postural et dynamique. Evitez de trop penser réaliser le même swing, essayez plutôt d’expérimenter des solutions de mouvements qui peuvent vous convenir à chaque action que vous réaliserez en fonction de la situation. Vous avez et connaissez le sens de l’ensemble du mouvement, maintenant il faut connaître ce qui l’anime…

Partager :