×

Vers la Frappe de la Balle

Vers la Frappe de la Balle

Eric Swing at the Sweden international Open

Le Swing avec le Driver d’Éric Houballah Champion D’Europe Seniors 2013

Fin de la prise de l’élan avant la transition

La transition se réalise dans un espace-temps qui peut se traduire par une action de ( ralentissement, ou par une impulsion, ce que l’on peut appeler un rappel) dans le but de changer de sens pour amorcer la descente vers la frappe de la balle. Elle ne peut réussir, que si elle est parfaitement définie. Cependant, elle dépendra aussi du champ de réaction par rapport à la balle, mais surtout par rapport au contenu de la maîtrise de son mouvement. Lorsque je suis à ce niveau de l’élan, j’ai construit mon élan dans l’objectif déclencher le retour vers la frappe de balle par le retour des épaules qui projetteront les bras, les avant-bras, les mains le club vers la zone de frappe, ce qui correspond à mon profil et préférences motrices.

Bien entendu, cette action est travaillée à travers des éducatifs du mouvement en dehors du club, en dynamique. L’objectif est de pouvoir associer l’ensemble des segments corporels, du haut et du bas du corps en leur donnant une fonction bien précise lors de la synchronisation et de la coordination.

Descente du club vers la zone de frappe

Lors de ma transition au sommet de l’élan , j’anticipe ma détorsion par ma reprise d’appuis jambe droite. Cette action me permet à la fois de descendre le club par le torse et les épaules, ma jambe droite est en rotation externe, elle me permettra d’optimiser ma frappe de la balle et de me propulser vers la cible en extension pour sortir de la zone de frappe. Mais aussi ma jambe droite doit contrer ma vitesse angulaire, afin de maintenir un équilibre postural stable et dynamique tout en favorisant la qualité de la frappe. Ce n’est pas un facteur de vitesse, mais un optimisateur de vitesse et d’équilibre.

Ces transitions et ces anticipations, ne peuvent que se travailler et s’acquérir dans différentes formes de mouvement du corps en variant le rythme et l’intensité, ce sera le travail prioritaire. C’est pourquoi les éducatifs sont indispensables en dehors du club.

Arrivée dans la zone de frappe

Dans la zone de frappe, mes bras arrivent en extension lors de la frappe pendant la détorsion, l’action de ma jambe droite contre et maintient l’équilibre afin d’optimiser la frappe, et me permet de sortir de la zone frappe de la balle en rotation externe vers la zone de réception. L’intensité de ma frappe est optimisée par l’action des épaules qui influencent la rotation globale de l’ensemble du corps. Mes hanches me permettent simplement de pivoter et de favoriser la mobilité du bas du corps, elles ne sont pas un vecteur de force , mais simplement d’équilibre, de rotation et d’orientation.

Sortie de la zone de frappe de la balle

Cette sortie de zone vers la cible en frappant la balle est prolongée sur la la jambe droite en rotation externe. La rotation du torse est imposée par la descente des épaules, ce moment d’inertie provoque une accélération des segments bras, des avant-bras. Les mains associées au club, restitueront une vitesse importante voir maximale lors de la frappe au point le plus bas. La jambe arrière est entraînée par le torse et la hanche. La hanche gauche finira à la même hauteur que la droite à la fin total du swing.

Fin de sortie de zone et fin de la frappe de la balle

Partager :