×

Le Driver: Puissance et Elégance

Le Driver: Puissance et Elégance

De nos jours, il est de plus en plus banal et normal, d’entendre parler de distances de balles réalisées avec le Driver, au delà des 280 mètres voir 300 m sur le Tour Européen et Américain, et de 30 à 60 m de plus chez les spécialistes performeurs, que l’on nomme Long Drivers capables d’envoyer la balle de 330 mètres à 400 m, ce qui demande des critères physiques ainsi que des compétences différentes bien au-delà et au-dessus de la moyenne.

Grâce à cette visibilité du très haut niveau via, les modes de médiatisations, et de communications ( télévisions, réseaux sociaux, médias, magazines etc..) va bien évidemment influencer sur tout l’ensemble qui s’y rattache et compose la pratique du golf en général, et plus particulièrement, le driver, unique en son genre.

Championnats du monde de Long Drive

Ce qui contribue également à de nombreuses sources d’inspirations, permettant l’émergence de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies destinées à améliorer la performance et le confort. Des équipements, de nouveaux concepts d’enseignement associés aux nouvelles technologies, comme les trackmans, les plaques de forces, les vidéos etc. Cependant et dans l’absolu, depuis l’histoire du golf, le jeu lui ne change pas ou peu, c’est un formidable jeu d’adresse pour tous, il évolue. Bien sûr les terrains se sont modifiés au fil du temps (largeur des fairways, améliorations des greens, longueurs des parcours, améliorations des structures du sol, des graminées, des obstacles, du scoring, des règles.

Le pratiquant doté de son propre potentiel, et des ses critères sportifs et culturels, n’a que l’embarras du choix. Certes, l’amélioration technique des matériaux qui maintenant sont plus flexibles, légers pour les shafts et facile à jouer, permet maintenant, à tout type de profil de joueurs de frapper (si on peut dire) la balle sans trop de contraintes. Actuellement le choix est si vaste dans tout ce qui est proposé sur le marché du swing et du matériel de golf, qu’ il est aussi difficile de trouver le bon interlocuteur, pouvant répondre à cette quête. Il serait aussi contradictoire, d’être négatif au regard de toute cette visibilité qui existe sur le marché, même si cela ressemble à un fouillis organisé, dans lequel les étapes sont souvent négligées au profit du profit, et de l’immédiat à la mode, il y a de quoi s’y perdre, mais chacun peut y trouver son bonheur et son propre intérêt. Pas facile, mais ces processus sont indispensables. 

eric houballah 1/2 finale championnats du Monde
Eric HOUBALLAH: Finale Championnat du Monde de Long Drive Performances

LES DRIVERS

Depuis quelques années, les Drivers sont les maîtres absolus du marché du golf . En termes de design, de composites, de performances. Ils sont devenus la vitrine du golf et le symbole incontestable de l’élégance, de la vitesse, de la puissance et de la distance. Pour trouver chaussure à son pied, il y a de quoi s’y perdre. Quels que soient les drivers et la marque choisie, ils sont tous soumis à une réglementation stricte, ces normes d’homologations sont déterminées par le comité de décision de l’USGA et le Royal St-ANDREWS.

Donc, ces règles sont appliquées pour toutes les compétitions Professionnelles et Amateurs toutes catégories confondues, de golf, de long Drivers, de pitch and putt, quelles que soient les formules de jeu. Cela concerne aussi les matériaux, le volume de la tête du driver en cm3, la longueur maxi du shaft, le coefficient de restitution de la face du driver, le poids. Si aujourd’hui les drivers vous procurent plus de sensations, de confort, de maniabilité, ils ne vous apporterons pas toujours plus de distance comme il l’est souvent suggéré dans un cadre commercial  » Distance assurée mais non remboursée » , mais peut importe ! son design, sa résonance, sa beauté suffisent, et aident aussi à performer de temps en temps.

Le Driver ! c’est la formule 1 du sac de golf , véritable révélateur de performances physiques et techniques. Il est le reflet total de vos capacités physiques et sportives et de votre personnalité. Cependant, il est parfois plus difficile de réaliser deux putt, que d’envoyer la balle loin. Le driver est sans doute, l’un des clubs le plus facile à jouer, le plus léger, mais souvent le moins utilisé y compris à l’entraînement. Il est le seul par son profil unique, à pouvoir obtenir un maximum de distance que tous les autres clubs pour un swing similaire, mais il est aussi le seul à vous effrayer, et de vous mettre dans tous vos états à l’idée de le jouer, alors qu’il n’a qu’une fonction spécifique par rapport aux fers.

Devenu quasiment indispensable pour certaines mises en jeu, alors que la largeur des fairways et des zones de réception facilitent les écarts des trajectoires (donc pour favoriser la réussite de vos coups sur les trous longs, ce qui n’est pas du tout le cas pour l’attaque des greens et des par 3 bien plus difficiles) le Driver fait peur, mais il fascine à la fois, par son élégance racée, sa forme unique, dominante et envoûtante. Il impressionne par sa longueur et son agressivité. On ne sait jamais trop comment le prendre pour le mettre en action. Combien de fois l’on entend « il faut laisser jouer le club (depuis quand un club joue tout seul, ce qui n’est pas faut dans l’absolu et oui la gravité y joue aussi un rôle important, bonne citation!) Réussir un Drive procure une sensation, et un swing unique en son genre, par la performance en distance et du vol de la balle, mais surtout parce que le corps s’y est totalement engagé et sans aucune retenue. D’ailleurs chez les amateurs, c’est parfois un exploit plus fort et souvent plus que de réussir un birdie.

Les Drivers: L’Élégance et la Puissance

NE PAS AVOIR PEUR DU DRIVER

Le Driver ne s’apprivoise pas, il se joue franc, sans mentir ou jouer chichi. le Driver est là pour frapper la balle fort et loin avec précision si possible. Il ne se préoccupe, n’y de votre swing et encore moins de votre gabarit ou de votre force. C’est vous le moteur du driver même si le profil du shaft et de la tête, facilitent le swing et voir la frappe, vous devez vous y employer physiquement et entièrement. C’est le seul instant où le rapport de force physique et mental sont au plus haut. Si vous travaillez avec régulièrement, si vous apprenez à vous connaître et le connaître, alors, il deviendra votre arme fatale et votre allié indispensable sur tous les parcours.

Peut importante la distance que vous réaliserez, Si vous vous engagez pour apprendre à savoir comment frapper fort la balle avec le driver,( ce qui logiquement vous permettra d’obtenir de la distance), vous serez en parfaite harmonie avec tous vos clubs et vous-même. Ne pensez pas que la distance c’est pour les autres, ou qu’il faut une superbe technique souvent compliquée, alors qu’ il suffit tout simplement de comprendre les principes de bases du mouvement et de la mobilité, et bien entendu les principes simples de la frappe de la balle (hors golf)

LE DRIVER :

propriétés:

Ils se nomment bois, maintenant drivers car à l’origine sa tête était fabriquée en bois.

driver en bois persimon

Au golf, il est le club le plus long, principalement utilisé pour les longs coups sur les trous longs. Sa tête est large avec une forme arrondie. Actuellement les drivers modernes sont fabriqués avec des matériaux composites légers comme le titane, l’aluminium, le carbone. C’est maintenant le club le plus léger malgré sa longueur et le volume de sa tête (460 cm3). Le manche appelé shaft peut être en acier, en graphite, en carbone. Le diamètre est d’environ 15mn et il se resserre vers la tête. Son poids va de 110g à 45g. Le poids de la tête varie entre 200 et 270g.  

drivers en titane et structure interne d’un driver

La surface de frappe, est appelée face qui possède en son centre un point correspondant au centre de gravité de la tête appelée sweet-spot. C’est ce point à atteindre avec précision lors de la frappe, qui permet la restitution maximale d’énergie. Donc un gain de distance et de vitesse plus performant de la balle sans déviations. Lors de l’impact, la face se déforme et aura tendance à rentrer à l’intérieur. Pour se faire l’épaisseur extérieure de la face est légèrement plus fine. si la balle s’éloigne du centre, la tête subira une déviation et provoquera une perte de distance ou de trajectoire en fonction du chemin de la tête lors de la frappe. Plus l’on s’éloigne du centre, plus le risque des trajectoires type : slice, pull, push augmentent. Sachez que c’est le club le plus long, malgré sa légèreté c’est celui qui provoquera le plus de contraintes physiques lors du swing.

Il faut savoir également, que la face est soumise à des normes selon le comité Royal Saint Andrews Golf Club : Le COR, Coefficient de Restitution, c’est une mesure de l’efficacité de la transmission d’énergie cinétique du club et de la tête donc la face. C’est le rapport entre les différentes vitesses relatives avant et après l’impact. Le COR est normé à 0,83% de l’énergie cinétique. Lors de la frappe de la balle, 83% de l’énergie cinétique est transférée à la balle.  

La face du club est orientée par rapport à la verticalité du shaft, forme un angle incliné permettant d’obtenir un angle de décollage que l’on appelle le loft.  

Les lofts des drivers varient entre 14 et 7° Pour les golfeurs, et de 2 à 7° pour les Long-Drivers. Il existe d’autres bois dont les têtes sont moins volumineuses, destinées pour d’autres usages au golf : Le bois 2 et 3 pour réaliser des distances intermédiaires avec plus de facilité, car ils sont légèrement plus courts et le loft est plus ouvert entre 16 et 22°. D’autres bois que l’on appelle hybrides sont destinés à faciliter les coups moyens sur le fairway. Ils remplacent maintenant les fers longs tels que le fer 2, le fer 3, le fer 4, le fer 5.  

Le driver comme tous les clubs, retransmet toutes les caractéristiques techniques et physiques de votre swing. Il est indispensable de maîtriser au minimum l’application technique de placement de votre club, par rapport à la balle, et à la zone de jeu, ainsi que votre organisation physique.  

Les avantages : 

Bien évidemment, plus le club est long, plus l’engagement physique semble important pour augmenter la vitesse et l’intensité de la frappe pour aller plus loin. Grâce à son profil, le driver permet déjà d’obtenir plus de distance sans forcément développer une force et une vitesse extrême.

Avant d’engager ces rapports de force et de monter dans les tours, il est déjà essentiel de swinguer comme les autres clubs, qui est d’augmenter l’engagement physique dans le but d’aller très loin avec précision. Une préparation physique spécifique autour de la dynamique du mouvement, de la synchronisation des segments du haut et du bas du corps, associé à l’équilibre dynamique postural est vivement recommandée, et voir indispensable.

Sachez que la face de club ouverte de 2° par rapport à la position initiale à l’adresse peut faire dévier la balle de 17m à l’arrivée, sachez aussi qu’à l’impact la balle peut modifier la stabilité de la tête. Pour aller plus fort et plus loin, il est indispensable de connaître les principes de base concernant les vitesses, les forces, les accélérations, les rapports de force entre les différents segments corporels en dehors du driver. Le tout dépendra essentiellement de votre potentiel naturel et vos capacités à le mettre à profit.  

Pour faciliter la frappe, la balle reposera sur un support que l’on appel un tee. Elle sera surélevée d’environ de 4 à 6cm.

Le but est de pouvoir la frapper en remontant ou sur la tangentielle, c’est la raison pour laquelle la balle est placée dans l’axe de la cheville gauche pour les droitiers, et la cheville droite pour les gauchers. Vous pouvez également placer la balle au milieu des deux pieds ce qui demandera de vous reculer pour la position des bras. La recherche est aussi de donnée un angle de décollage rapidement vers le haut pour optimiser le temps de vol et une meilleure longueur.  

Désormais, pour trouver le profil du driver pouvant vous correspondre, divers moyens sont mis en œuvre pour déterminer le club pouvant vous convenir. Le Fitting, proposé par la structure commerciale, à l’aide d’outils technologiques capable de mesurer vos critères de vitesses, de forces, les tendances de vos trajectoires de balles ect..Les têtes et les shafts maintenant équipés d’adaptateurs pour s’assembler, et peuvent se changer tout simplement à l’aide d’une clé, ce qui offre la possibilité de tester plusieurs shafts ainsi que la longueur qui est limitée à 47inchs maximum. Vous pouvez aussi voir un spécialiste du sur-mesure, que l’on appelle le Club-Maker, véritable artisan du golf spécialisé, où il ne vous faudra pas moins d’une demi-journée pour trouver le vrai profil à votre mesure. Vous pouvez aussi vous équiper d’un driver standard ou d’occasion prêt à jouer. A vous de choisir. Sachez aussi qu’un manche long, ne garanti pas systématiquement un gain de distance, cela dépendra de vos critères et de vos capacités physiques, mais aussi du profil du Driver à votre mesure.  

Les inconvénients : Le profil du driver est unique en son genre, unique, racé, élégant. Il est souvent le symbole de la puissance et de la performance brute. Vanté par les industries renouvelant sans cesse de nouveau design. Les performances réalisées au-delà des 300m par les joueurs professionnels, et des 350m par les Professionnels de Longest Drive font rêver.

Mais attention il faut rester sur la piste, ne pas oublier l’objectif principal du jeu de golf, maîtriser ses émotions et la sur estime de soi, de ses projections mentales et de ses capacités . Le driver demande un engagement total et sans retenue, au risque justement de sortir de la zone. C’est le club qui vous mettra le plus de contraintes physiques si vous n’avez pas de bonnes bases techniques et physiques du mouvement pour son utilisation spécifique. Aussi simple qu’il soit pour son utilisation uniquement pour la distance, aussi compliqué il est pour obtenir de la distance.  Sans connaissances pratiques appronfondies, sans maîtrise spécifique des rapports de forces des divers mouvements pour l’utilisation du driver, risquent fortement et souvent de vous conduire à des contraintes, à des déformations physiques multiples, qui augmentent le risque de perte de contrôle de l’équilibre postural, du club lors du centrage de la balle au centre de la face du driver, de la consistance de la frappe, de la vitesse et de la trajectoire de la balle, et bien entendu de la distance maximale optimisée.    

Le driver ne doit pas vous résister même au niveau du shaft, s’il ne correspond pas à vos critères physiques, il sera très difficile d’être performant et régulier. Il est hélas constaté que la majorité des joueurs amateurs de loisir et de compétition, jouent avec des Drivers trop longs et des lofts de leur face trop fermés, ce qui explique un constat visible lors des mises en jeu, d’un déséquilibre vers l’arrière très présent et courant chez les amateurs voir même de très bons joueurs amateurs et professionnels. La vitesse n’est pas suffisante pour envoyer loin la balle.

Partager :

Laisser un commentaire