Long Drive

Le mythe de la taille des gros bras et de toutes ses idées reçues sont purement imaginaires, d’interprétations liées souvent à l’ignorance.
bien heureusement  tous les profils sont représentés , à la différence du monde amateur,  lors des compétitions de très haut niveau les joueurs sont préparés physiquement et professionnellement.  renvoyant tout simplement l’image d’un groupe  sélectionné et réunis autour d’une même activité et action.  La performance se mesure simplement en fonction de ses propres capacités et de son potentiel global.

eric Houballah

La qualité d’un long driver performer comme tout autre sportif de haut niveau est  basée principalement selon ses critères physiques et physiologique spécifique. Bien sûr on peut citer les qualités musculaires (types de fibres), la vitesse de réaction et d’exécution, la vitesse de déplacement etc. Certes, peut être indispensables pour ce type de performance, mais pas suffisant pour performer. Encore faut t’il être capable d’harmoniser ces qualités avec d’autres paramètres indispensables tels que la synchronisation, la coordination, l’adresse, la précision, la gestion du temps, la vision, durée, etc. Bien entendu à l’inverse du golf, cette discipline qu’est la performance avec le driver requière une base athlétique importante, le golf est avant tout un jeu d’adresse le long-driver de la performance athlétique. De nos jours le golf moderne de haut niveau s’oriente vers la préparation athlétique de base et la recherche de gain de distance au driver ( si Bryson DECHAMBEAU est allé chercher de l’information et conseils chez les long-drivers, c’est bien pour optimiser et améliorer ses distances avec le drivers et bien d’autres joueurs du Tours prennent le pas vers d’autres horizons liés à la structuration athlétique.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *